Cover

Le 7 novembre, la coalition d’extrême gauche Syriza a déposé une motion de défiance contre le gouvernement d’Antonis Samaras, après l’évacuation par la police, la nuit précédente, du siège de la radio-télévision publique ERT. Celui-ci était occupé par des journalistes licenciés lors de la fermeture soudaine de l’entreprise, en juin dernier.

Pour le chef de Syriza, Alexis Tsipras, l’opération de police constitue “une atteinte à la démocratie”. Mais, met en garde Ta Nea, il ne fait pas de doute que Samaras obtiendra la confiance, car sa coalition gouvernementale avec les socialistes du PASOK peut compter sur 155 voix sur 300 au Parlement.

Dans ce cas, note le quotidien, la motion se transformerait en “cadeau” pour le gouvernement et ressouderait les rangs de la majorité. Les débats doivent commencer ce 8 novembre après-midi et le vote devrait avoir lieu le 10 à minuit.