75 ans après la Nuit de Cristal du 9 au 10 novembre 1938, la peur de l’antisémitisme en Europe persiste. C’est le résultat d’une large étude sur la vie quotidienne des Juifs en Europe, réalisée par l’Agence européenne pour les droits fondamentaux auprès de 6 000 Juifs vivant en Belgique, France, Hongrie, Italie, Lituanie, Suède, Allemagne et au Royaume-Uni, les pays où vivent 90% des Juifs européens.

Cette étude, dont les grandes lignes sont publiés par Der Spiegel Online, “illustre à quel point cette peur pèse sur leur vie”, précise le site :

Trois quarts des sondés remarquent une augmentation de l’hostilité à leur égard dans leur pays ces cinq dernières années [...] Un quart déclare avoir subi des attaques antisémites, dont 4% ont été exposés à de la violence physique. Un Juif sur 10 travaillant en Europe déclare avoir été victime de discrimination sur son lieu de travail, idem pour ceux qui cherchent un emploi.

Les Juifs d’Allemagne sont les plus inquiets, précise le Spiegel Online. 25% ont pensé à quitter le pays ces 5 dernières années parce qu’ils ne s’y sentaient plus en sécurité. “C’est en raison du conflit en Moyen-Orient”, car “49% des interviewés disent avoir été confrontés à l’accusation selon laquelle les Israéliens traitent les Palestiniens de la même manière que les nazis traitaient les Juifs.”