Cover

Déjà propriétaire depuis juin dernier des deux principaux quotidiens tchèques, Mladá Fronta Dnes et Lidové noviny, le milliardaire et politicien Andrej Babiš s’apprête à acheter Radio impuls, la station de radio la plus écoutée du pays, avec plus d’un million d'auditeurs par jour.

Deuxième fortune du pays et leader du nouveau parti populiste ANO, qui a terminé deuxième des élections législatives des 25 et 26 octobre, celui que certains critiques surnomment le “Berlusconi tchèque” ne cache pas sa volonté de bâtir son empire médiatique, note Hospodářské noviny

On doit se demander si un entrepreneur dont le parti politique a gagné presque 20 % lors des dernières élections et qui va probablement contribuer à former le futur gouvernement tchèque, ne voit [dans l’achat de Radio impuls] qu’un projet commercial, ou bien si les médias ne vont pas servir tôt ou tard les fins politiques de monsieur Babiš.