Cover

Embourbé dans des scandales de corruption et voyant sa côte de popularité s’effondrer, le Premier ministre Donald Tusk a effectué, le 20 novembre, des changement d’une “grande portée” dans son gouvernement, notamment la nomination de l’ex-patron de la banque ING, Mateusz Szczurek, au poste de ministre des Finances. La ministre du Développement régional, Elżbieta Bieńkowska, devient vice-Premier ministre et supervisera également le travail du ministère des Transports.

Ce remaniement survient au lendemain du vote par le Parlement européen du nouveau budget de l’Union européenne pour 2014-2020, qui alloue à la Pologne plus de 400 millions de zlotys (100 millions d’euros) au titre des programmes de cohésion et de politique agricole commune, souligne Gazeta Wyborcza. Pour le journal, il ne s’agit pas d’une coïncidence –

Tusk est convaincu qu’en soulignant ses succès à Bruxelles de même qu’en procédant à ce remaniement il va rétablir la confiance de l’opinion publique envers le gouvernement et le parti au pouvoir, la Plateforme civique.