Cover

“Une visite historique, des milliards d’euros en jeu”, annonce Jurnalul Naţional. Quelques jours après le forum UE-Chine qui s’est tenu à Pékin le 21 novembre, le Premier ministre chinois Li Keqiang est à Bucarest à l’occasion du troisième Forum économique Chine-Europe centrale et orientale, auquel participent 16 pays européens”, explique le quotidien roumainLe 25 novembre, Li Keqiang a déjà assisté à la signature de 13 accords commerciaux avec la Roumanie, dans les secteurs de “l’énergie, des infrastructures, du nucléaire, du thermoélectrique, mais aussi du transport ferroviaire, pour une valeur de presque 8 milliards d’euros”, se réjouit Jurnalul Naţional.

Après une rencontre avec les premiers ministres hongrois et serbe, Viktor Orbán et Ivica Dačić, Li Keqiang a également annoncé que son pays était parvenu à un accord avec la Hongrie et la Serbie pour moderniser la ligne de chemin de fer entre Budapest et Belgrade, rapporte de son côté le quotidien hongrois Magyar Hírlap. Le montant du contrat n’a pas été précisé, mais Viktor Orbán a souligné que la Chine apportait une aide que la zone euro n’a pas été en mesure d’apporter.

Ce sommet entre la Chine et seize pays européens se tient dans un "contexte européen pas du tout détendu", note Curs de guvernare. Selon le site d’information roumain, Bruxelles a demandé aux participants au sommet à "ne pas sortir des limites négociés déjà [à Pékin] par l’UE". Comme l’explique ”un diplomate européen au Financial Times, la rencontre de Bucarest fait partie de la stratégie chinoise de ‘divide et impera’, pour accentuer la pression sur Bruxelles."