Cover

Le Parti tsigane de Hongrie (Magyarországi Cigány Párt, MCP), qui revendique 5 000 membres, a décidé de présenter des candidats dans toutes les circonscriptions lors des élections législatives de 2014, annonce Népszabadság.

Cité par le quotidien, le MCP explique qu’il ne fera aucune alliance car "il est le temps que les Tsiganes se rendent compte qu'ils n’appartiennent ni à la droite, ni à la gauche, parce que personne ne veut de nous, les Tsiganes".

Aladár Horváth, le porte-parole du parti qui est aussi le président de l'Association pour les droits civiques des Roms, estime que la situation des Roms de Hongrie s'est détériorée depuis l’arrivée au pouvoir de Viktor Orbán. Selon lui, ils ont été "séparés de la nation majoritaire" et "la discrimination raciale et sociale est institutionnalisée dans l'administration et omniprésente dans les quotidiens".

Malgré son nom, le parti veut représenter tous les pauvres hongrois car "aujourd'hui, aux yeux du pouvoir, tout ce qui est pauvre est Tsigane."