Cover

La banque centrale slovène a annoncé le 12 décembre que, selon les résultats des “stress tests” auxquels ont été soumises les banques slovènes, le défaut de capitalisation pourrait atteindre au maximum 4,78 milliards d’euros pour les huit d’entre elles les plus endettées.

Ce montant est proche des 4,7 milliards prévus par le gouvernement pour résoudre ce problème, ce qui évitera à la Slovénie de solliciter une aide internationale et permettra aux banques de retourner sur les marchés financiers internationaux note Dnevnik.

Pour le moment, le gouvernement a prévu de dépenser 3,66 milliards d’euros pour renflouer le système bancaire, dont une grande partie sera consacrée à la recapitalisation des trois principales banques publiques du pays — Nova Ljubljanska Banka (NLB), Nova Kreditna Banka Maribor(NKB), et Abanka. L’opération interviendra “après le feu vert de la Commission européenne, qui s’est engagée à prendre sa décision rapidement”, précise le quotidien.

Ce n’est que le premier pas vers la réhabilitation de l’économie slovène, note encore Dnevnik, selon lequel les banques ne pourront être capables de prêter à nouveau de l’argent qu’en 2015.