Cover

Alors qu’une nouvelle manifestation anti-gouvernementale et pro-européenne réunissait plus de 200 000 personnes à Kiev, l’Union européenne a annoncé le 15 décembre qu’elle suspendait les négociations en vue de la signature d’un accord d’association et de libre-échange.

“Les mots et les actes du président [Viktor Ianoukovitch] et de son gouvernement sont de plus en plus éloignés [de ceux de l'UE] en ce qui concerne l’accord d’association. Leurs arguments ne se basent pas sur la réalité”, a estimé le commissaire européen à l’Elargissement Štefan Füle sur son compte Twitter.

Cette suspension des discussions intervient “peu de temps avant une visite du président Ianoukovitch à Moscou”, au cours de laquelle il pourrait signer des accords économiques avec la Russie, précise le Luxemburger Wort.