La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Cecilia Malmström, et le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoğlu, ont signé le 16 décembre à Ankara un accord visant à la réadmission par Ankara des migrants clandestins entrés dans l’UE en passant par le territoire de la Turquie. Sa signature était la condition pour la suppression des visas pour les citoyens turcs d'ici à 2017.

Pour Radikal, il s'agit là

d'un événement de nature à faire avancer le processus d'adhésion de la Turquie à l'UE. D'ici trois à quatre ans, les détenteurs de passeport turc pourront ainsi voyager sans visa dans l'espace Schengen […] pour peu que Chypre ou la Grèce n'opposent pas leur veto.

Selon le quotidien stambouliote toutefois,

La réadmission des migrants clandestins suscite néanmoins bien des inquiétudes. En effet, même si le nombre d'illégaux arrêtés à la frontière est en baisse, nombreux sont ceux qui, bénéficiant de la suppression des visas par la Turquie, entrent légalement dans le pays pour ensuite tenter de passer à l'Ouest. Le poids économique d'infrastructures liées à la réadmission ne sera donc pas négligeable […] Par ailleurs, si le processus de réadmission n'est pas jugé satisfaisant par l'UE, l'accord ne sera pas voté. Et d'ailleurs, même s'il était jugé satisfaisant, il dépendra de toute façon d'un vote.