Cover

“Demande d’enquête sur le comportement du policier inflitré”,titre le Guardian après les révélations du 10 juin sur Mark Kennedy, un officier de police, qui a vécu secrètement au cœur de la mouvance écologiste. De 2003 à 2010, Kennedy “a utilisé un faux passeport pour voyager dans 22 pays alors qu’il se faisait passer pour un militant, gagnant la confiance des autres et rendant régulièrement des rapports à ses supérieurs.” L’officier, qui souhaite se racheter, a quitté les services de police et a aidé à la libération de six militants, jugés pour avoir eu l’intention d’envahir une centrale électrique près de Nottingham, en révélant sa vraie identité. Scotland Yard doit maintenant expliquer “s’il a autorisé un policier inflitré à avoir des relations sexuelles avec des militants écologistes, après qu’une femme concernée a déclaré s’être sentie violée”, d’après le Guardian.