Cover

"Les spéculateurs se retirent (pour un jour)" face à la coordination européenne contre les pressions des marchés, se félicite Público. Pour la première fois depuis le début de la crise de la dette, "tous les pays sont venus soutenir leurs voisins en difficulté", note le quotidien espagnol. L'émission d'obligations d'Etat portugaises le 12 janvier a été un succès, Lisbonne ayant payé les intérêts de 6,7% pour les obligations à 10 ans – sous le seuil critique des 7% . Dans le même temps, la Bourse de Madrid a enregistré sa plus forte hausse en 8 mois. "La tendance à l'achat des marchés s'est accélérée lorsque sont arrivés les messages politiques de soutien aux pays en danger", explique Público. Pendant ce temps, rapporte l'Irish Times, les ministres des Finances européens étudient à la possibilité de réduire les taux d'intérêts payés par l'Irlande, mais certains pays semblent ne pas être favorable à une baisse.