Cover

Deux jeunes issus de la "génération SIDA" demandent à l'Etat roumain de reconnaître officiellement sa responsabilité pour la contamination de plusieurs milliers d'enfants par le VIH entre 1988 et 1992. Adevărul raconte l'histoire de ces deux jeunes, aujourd’hui âgés de 21 et 22 ans, dont les vies ont été changées à jamais par le "mélange d'incompétence médicale, d’indifférence et de manque de moyens matériels" qui a caractérisé le système de santé roumain à la fin du communisme. Le quotidien explique que "le phénomène roumain", comme l’écrivait à l’époque la presse étrangère, a notamment touché les nouveau-nés qui étaient vaccinés "à la chaîne" avec la même seringue, et ceux des centres d'accueil qui recevaient des micro-transfusions sanguines pour soigner les effets de la malnutrition.