Cover

Les ministres de l’Environnement des Vingt-huit “ont donné leur feu vert, jeudi 12 juin, lors d'un conseil des ministres de l'environnement au Luxembourg, à une législation offrant toute latitude aux Etats pour interdire des OGM sur leur territoire”, écrit Le Monde, mettant ainsi un terme à un débat qui durait depuis une quinzaine d’années. Par ailleurs, note le quotidien, “l’autorisation de culture d’une semence transgénique resterait décidée au niveau européen” :

Pour sortir de cette impasse, le Conseil européen espère faciliter les autorisations des semences transgéniques au sein de l'Union en accordant aux Etats réfractaires un socle juridique plus solide leur permettant de bannir les OGM sur leur territoire. Ils pourront invoquer des considérations socio-économiques, éthiques ou d'ordre public, et non plus exclusivement scientifiques.