Cover

Les services de renseignement néerlandais (AIVD) ont communiqué aux autorités turques plus d'une centaine de noms de probables jihadistes néerlandais partis combattre en Syrie qui pourraient se trouver en Turquie en ce moment, rapporte De Volkskrant. Les autorités turques ont affirmé qu'elles sont à la recherche de ces personnes et qu'elles tenteront de les arrêter, mais, selon un expert du terrorisme néerlandais, elles ne les cherchent pas activement. : "les Turcs pourraient faire bien plus contre les jihadistes. […] Ils pourraient également fermer la zone autour de la frontière syrienne". Les jihadistes utilisent la Turquie comme pays de transit pour les nouvelles recrues, mais également comme canal de passage pour les armes et les ravitaillement.