Cover

A la demande du Premier ministre britannique David Cameron, c’est probablement par un vote — et non par consensus comme cela a été le cas précédemment — que les dirigeants des Vingt-huit vont voter le 27 juin sur la désignation de l’ancien Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne.

Mais, note le Corriere della Sera, si Cameron accepte un compromis “en échange d’une concession sur la question Juncker”, il pourrait obtenir de ses homologues “un engagement sur une réforme de l’UE qui tienne compte dans une certaine mesure de ses priorités”.