La Grande-Bretagne fait partie de l’Europe,affirme Le Monde dans l’éditorial du numéro daté du 2 juillet, jugeant que la polémique autour de la présidence de la Commission européenne “a fait ressurgir le spectre du ‘Brexit’”.

Le quotidien partage l’avis de Wolfgang Schäuble qu’une telle sortie serait “absolument inacceptable”, et cite un entretien dans le Financial Times dans lequel le ministre allemand des Finances affirme que

historiquement, politiquement, démocratiquement, culturellement, la Grande-Bretagne est totalement indispensable à l’Europe.

Lors de l’entretien, Schäuble affirme que le Royaume-Uni est “clairement” un partenaire le l’Allemagne quant aux reformes économiques au sein de l’UE. Le Financial Times cite le ministre :

Ce n’est pas à la seule Allemagne de tendre la main au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni est vital pour l’UE et toutes ses institutions et Etats devraient écouter ce qui dit Londres.

Cependant, estime Le Monde,

il est de plus en plus difficile d’accommoder les humeurs d’outre-Manche. Car, au fond, que veulent les Britanniques? Eux-mêmes ont beaucoup de mal à formuler leurs revendications concrètes, au-delà d’un ras-le-bol de la bureaucratie bruxelloise largement partagé en Europe. […] Il est urgent que les élites britanniques retrouvent le chemin de la raison et de la responsabilité, regardent “Brexit” au fond des yeux et en tirent la conclusion. Avant qu’il ne soit trop tard.