Cover

Ricardo Salgado, l’ancien président et fondateur de la banque Banco Espírito Santo (BES), a été arrêté le 24 juillet pour escroquerie, abus de confiance, falsification de documents et blanchiment de capitaux, rapporte Público.

Salgado a été interrogé pendant plus de sept heures par un juge d’instruction à Lisbonne et a été remis en liberté après avoir payé une caution de 3 millions d’euros.

Peu de temps après sa sortie de prison, le principal actionnaire du groupe BES, la holding familiale Espirito Santo Financial Group, a demandé une protection contre ses créanciers auprès des autorités luxembourgeoises. Pour Público, ces deux épisodes représentent

une page qui se tourne, avec la fin d’un centre de pouvoir considéré comme étant le plus influent de la vie politique, sociale et financière du Portugal de ces quinze dernières années.