Cover

La Banque centrale du Portugal a annoncé le 3 août les mesures de sauvetage de Banco Espirito Santo (BES), “accusée d’avoir mené des activités frauduleuses”, note le Jornal de Notícias, et rongée par les scandales, au point que les pertes entre janvier et juin 2014 montent à 3,58 milliards d’euros et dont le cours a chuté de 73% au cours de la dernière semaine.

BES sera scindée en deux entités : Novo Banco, qui regroupera les actifs sains et dans lequel l’Etat injectera 4,4 milliards d’euros de fonds publics mis à disposition par la Troïka (BCE, UE, FMI), plus 380 millions d’euros du Fonds de résolution bancaire portugais et 120 millions provenant de banques privées ; et BES, une “bad bank” qui regroupera les actifs toxiques, explique encore le quotidien.