Cover

Plus de 100 000 réfugiés syriens ont passé la frontière turque ce week-end en demandant l’asile en raison de l’avancée de l’État islamique dans le nord-est de la Syrie. Les autorités turques ont ouvert les frontières vendredi dernier avant de les refermer dimanche car des affrontements ont eu lieu entre les réfugiés et les gardes-frontières turcs. D’après l’UNHCR, il y a déjà 1,3 million de réfugiés syriens en Turquie. “Le conflit dans le nord de la Syrie est un dilemme pour le président Obama”, écrit De Volkskrant. “Les Kurdes syriens [...] sont un allié intéréssant mais ils sont liés au PKK qui est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, l’UE et les États-Unis.”