Cover

Les investisseurs chinois se sont précipités en Europe au plus fort de la crise de la dette qui touchait le continent, écrit le Financial Times. Selon une enquête du quotidien londonien, les investissement directs chinois en Europe sont passés de 6,1 milliards d’euros en 2010 à près de 27 milliards fin 2012.

Cette “transformation du modèle chinois d’investissements à l’étranger” s’est traduite, selon le journal, par le fait que la superpuissance asiatique a acheté en bloc des actifs à bas-prix dans “quelques-uns des pays les plus touchés de la périphérie de la zone euro".

Pour le Financial Times, la tendance révèle –

les stratégies des investisseurs chinois et des migrants, qui participent d’un effort national – la politique du ‘going out’ [d’expansion à l’étranger] datant de 1999 – pour trouver de nouveaux marchés et renforcer l’économie chinoise. [...] Les analystes du continent observent la formation d’accords robustes et des signes selon lesquels l’investissement va augmenter de manière significative cette décennie.