La Russie va amener l’UE devant la Cour de justice européenne pour avoir imposé des sanctions contre ses institutions, annonce le Financial Times*, qui y voit “une signe de la souffrance que l'exclusion des entreprises des marchés de capitaux mondiaux inflige à l'économie russe”.

La compagnie pétrolière nationale Rosneft et l’homme d’affaires Arkadi Rotenberg ont demandé à la Cour d’annuler la décision prise par le Conseil européen en juillet dernier de limiter l’accès des compagnies et banques russes aux marchés européens.

Le journal financier écrit que la Cour est déjà

allée contre le Conseil par rapport à des mesures similaires imposées à l'Iran et la Syrie. En particulier, le tribunal a jugé qu'en imposant des sanctions, les Etats européens ont été trop dépendants de sources confidentielles, qui nuisent à la capacité des personnes ciblés de monter une défense efficace.

Le Financial Times anticipe une longue suite d’appels, ce qui veut dire que l’”action en justice ne promet pas un soulagement rapide de la douleur économique” provoquée par les sanctions.