Cover

Instrument de campagne électorale avant la présidentielle du 2 novembre, mise en cause dans le Parlement, la religion n’a plus la cote en Roumanie. Même si l’Eglise se trouve toujours dans le top des institutions auxquelles les Roumains font confiance, la tendance est à la baisse. Selon un sondage cité par le quotidien bucarestois Adevărul, si en mars 2013 la part des Roumains qui faisaient confiance à l’Eglise était de 70%, elle est aujourd’hui tombée à 62%.

De plus, note le quotidien roumain,

les hommes politiques utilisent sans honte l’Eglise dans la campagne électorale, fait qui la compromet une fois de plus.

D’ailleurs, dans le Parlement il y a déjà un projet de loi qui vise à remplacer la religion dans les écoles avec un cours optionnel d’éthique et culture civique. Les experts proposent un cours combiné d’histoire des religions et d’éthique.