Cover

Vladimir Poutine a annoncé qu’il ne construira pas le gazoduc South Stream en raison de l’opposition de l’Union européenne.

Lors d’un point de presse avec le président turc Recep Tayyip Erdoğan à Ankara le 1er décembre, le président russe a déclaré : “puisque nous n’avons pas l’autorisation de la Bulgarie”, la Russie “ne peut pas poursuivre la mise en œuvre du projet”, rapporte Standart.

South Stream devait relier les champs gaziers russes à l’Autriche et à l’Italie à travers la Mer Noire, la Bulgarie, la Serbie et la Hongrie en 2016. Il contournerait l’Ukraine et accroîtrait la dépendance de l’Europe au gaz russe. La Commission européenne “a menacé d’entamer une action légale estimant que South Stream viole les règles anti-concentration européennes, et la Bulgarie a dû interrompre les travaux au mois d’aoûtnote EUobserver.

Selon Standart, “la Bulgarie est sur le point de perdre des milliards” suite au retrait russe, car Poutine

a rappelé que le pays aurait reçu 400 millions d’euros par an en droits de passage. […] La nouvelle a choqué la Bulgarie, qui n’a pas été capable de choisir entre l’UE et la Russie.