Cover

Les autorités britanniques ont admis que les preuves de l’utilisation de la torture de leur part ont été effacées du rapport du Sénat américain sur la CIA rapporte The Guardian.

Le quotidien cite un porte-parole du gouvernement britannique qui a affirmé que les services britanniques ont voulu s’assurer que les “suppressions demandées” ont été faites “pour des raisons de sécurité nationale, de même que cela aurait été le cas pour tout autre rapport”. Pour The Guardian

cet aveu alimentera les doutes quant au fait que le rapport — très critique vis-à-vis de la CIA — a effectivement été expurgé de manière à masquer le manière dont les alliés proches des Etats-Unis ont été impliqués dans des enlèvements de par le monde et le programme de torture mis en place après les attaques du 11-Septembre.