Cover

Le Monde consacre toute sa une à l’attentat du mercredi 7 janvier contre l’hebdomadaire satirique qui a provoqué 12 morts et commente l’évènement avec beaucoup d’émotion dans son éditorial :

Les mots peinent à exprimer l’ampleur de l’onde de choc qui traverse la France, au lendemain de l’attaque terroriste perpétrée contre Charlie Hebdo. Un choc qui nous renvoie, toutes proportions gardées, à celui éprouvé le 11 septembre 2001 par la planète entière.

Le journal salue le travail effectué par ses confrères assassinés, en soulignant que

depuis des années, des décennies, ils résistaient par la caricature, l’humour et l’insolence à tous les fanatismes, pourfendaient les intégrismes, dénonçaient les imbécillités, brocardaient les institutions.

Même si la rédaction de Charlie Hebdo se savait menacée, elle “n’avait pas reculé, pas cédé, pas cillé”. Tout en condamnant l’attaque, Le Monde met en garde face au “piège” qu’elle représente : “il veut attiser les divisions, les soupçons, les méfiances qui traversent la société française” et il lance un appel pour “prévenir tout amalgame entre les auteurs de l’attentat et l’ensemble des musulmans”. Il salue les rassemblements spontanés qui ont eu lieu le jour de l’attentat dans un esprit républicain et conclut en reprenant le mot d’ordre des manifestations de solidarité en France et de par le monde : “Nous sommes tous Charlie”.