Cover

"Les grands pays de l’UE semblent réagir à chaud aux attentats de Paris”, rapporte El País. Ainsi, poursuit le journal, des pays comme l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni préparent des “mesures-éclair” qui pourraient prévoir “des limitations aux libertés”. Parmi elles, le contrôle des communications via le web, défendue par la France et le Royaume-Uni, où le retrait de la carte nationale d’identité, soutenue par l’Allemagne. Le quotidien estime dans son éditorial que

l’Europe doit faire en sorte de renforcer la sécurité sans sacrifier ses valeurs. […] La France et le président Hollande ont su gérer, en accord avec les valeurs républicaines, la grave crise de sécurité provoquée par le carnage de Paris. Il est du devoir de tous les Européens de suivre le même chemin pour affronter le danger djihadiste, assurer la sécurité et défendre la République et les valeurs européennes, c’est à dire les libertés de tous.