La flambée du franc suisse ne quitte pas les unes de la presse croate depuis une semaine. Dans le pays, 60 000 ménages sont menacés de faillite (environ 200 000 personnes risquent d'être touchées), faute de pouvoir rembourser des crédits immobiliers contractés en devise helvète.

Pour désamorcer cette bombe sociale, le Premier ministre croate, Zoran Milanovic, envisage de geler pendant un an le taux de conversion du franc suisse à 6,39 kunas (0,82 euro) – il est actuellement à 6,57 kunas (0,84 euro). “Milanovic s'inspire d'Orbán”, titre Vecernji list, en expliquant “que le Premier ministre hongrois avait fait la même chose à la fin de l'année dernière, deux mois avant que la crise n'éclate, pour acheter la paix sociale dans son pays”. Toutefois, “les banquiers croates s'y opposent et menacent de recourir à la Cour européenne”, relate de son côté un autre quotidien croate, Jutarnji list.

La situation est aussi dramatique dans le reste de cette zone géographique.

L'intégralité de la revue de presse, sur le site de Courrier International.