Cover

"'Nous perdons la lutte contre le trafic d’êtres humains', déclare le chef de la police" : Politiken reprend sur sa Une les propos de Jens Henrik Højbjerg, patron de la police nationale et ancien numero deux d’Europol, qui s’inquiète de ce que le Danemark n’appliquera pas la récente directive européenne en la matière. Avec les quatre clauses d’exemptionnégociées en 1993 pour adopter le traité de Maastricht, Copenhague a en effet obtenu des exceptions sur la coopération en matière de justice et d’affaires intérieures, explique le quotidien. Une majorité au Parlement est prête à soumettre la clause sur cette coopération à un référendum, ajoute Politiken, mais les désaccords sur les trois autres clauses risquent de paralyser toute initiative en ce sens.