Cover

Trente ans après le coup d'Etat raté du 23 février 1981, El País célèbre "la mémoire vivante du 23-F". Ce jour-là , un groupe de la Guardia civil, commandé par le lieutenant-colonel Antonio Tejero, prit d'assaut la Champre de députés, et séquestra les députés jusqu'au lendemain matin. Cet événement, qui fut l'épreuve du feu de la jeune démocratie espagnole, "reste intact dans la mémoire" des Espagnols, souligne le quotidien, qui rappelle que 46% des Espagnols en gardent un souvenir "très clair et vif", tandis que 73% des citoyens considèrent qu'il convient de commémorer cette date pour "s´assurer qu´elle ne se répétera jamais". Environ 70% estiment en outre que l'intervention du roi Juan Carlos a été fondamentale pour faire échouer le coup d'Etat. "Un événement qui doit être rappelé en tant qu' anti-exemple permanent mais dont la répétition dans notre réalité sociale actuelle est tout simplement impensable", conclut El País