Cover

"Scandale. Un commando armé a envahi la Télevision tchèque", titre Lidové noviny au lendemain de l’assaut lancé par une unité de la police militaire fusils d’assaut en main contre les locaux de la chaîne publique České televize (ČT), à Prague. Ils devaient récupérer un document du ministère de la Défense censé être classé top secret, explique le quotidien, qui s’interroge sur l’identité de la personne ayant donné l’ordre d’une telle intervention. Pour sa part, précise Mladá Fronta DNES, le ministre de la Défense Alexandr Vondra affirme avoir appris avec surprise, alors qu’il participait au bal de l’armée au château de Prague, que des journalistes étaient retenus par la police militaire. En attendant que les responsables d’une telle bavure soient identifiés et que le contenu du précieux document soit élucidé, ČT a annoncé qu’elle portera plainte. Le chef de la police militaire a quant à lui été suspendu. Selon Hospodářské noviny, l’événement témoigne de la tension croissante entre les dirigeants du ministère de la Défense et certains de ses hauts fonctionnaires impliqués dans des affaires de corruption. L'image de l'armée – pour laquelle le ministère de la Défense avait dernièrement beaucoup investi, en sort fortement écornée, conclut MF DNES.