Cover

En imposant la loi martiale le 13 décembre 1981, le gouverment communiste du général Wojciech Jaruzelski a violé la constitution polonaise et le droit international, titre Rzeczpospolita, qui rapportele jugement rendu par la Cour constitutionnelle polonaise le 16 mars. La loi martiale avait été imposée pour écraser le mouvement Solidarność, la première organisation syndicale du bloc soviétique. Elle a également permis de bloquer les réformes en Pologne jusqu'aux accords de la Table ronde d'avril 1989.

La Cour constitutionnelle a statué que la loi martiale ne peut être promulguée qu’en cas de guerre ce qui n’était alors pas le cas. "Ceci est une grande victoire posthume pour mon mari. Mais avant tout, un acte de justice pour toutes les victimes de la loi martiale", a déclaré la veuve de Janusz Kochanowski, qui avait engagé une procédure devant la Cour en 2008. Dziennik Gazeta Prawna souligne "qu’environ 130 000 personnes qui ont été condamnées durant la loi martiale pourraient désormais exiger une révision de leur procès, obtenir leur acquittement et des compensations".