Cover

Après une semaine d'inquiétudes autour de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, c'est "l'Europanique", constate La Razón. Le quotidien espagnol réclame "du bon sens face à la crise nucléaire" et critique les déclarations du commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger, qui a évoqué "l'apocalypse" et assuré, "sans donner des détails", que certaines centrales ne respectaient pas des règles de sécurité "plus strictes". Une conduite "inacceptable" et "un discrédit pour l'Europe et pour l'institution qu'il représente", dénonce La Razón, qui s'en prend aussi au silence du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, car, "dans une institution collégiale, qui ne dit mot consent".