Cover

La situation d'urgence humanitaire à Lampedusa est de plus en plus problématique, le nombre d'arrivées d'immigrés ayant atteint un nouveau pic dimanche 27 mars, avec 2 000 personnes débarquées en 24 heures,écrit Corriere della Sera. Ils sont désormais 7 000 réfugiés sur l'île qui compte 5 500 habitants. Au cours d'une interview donnée au quotidien, le ministre de l'Intérieur Roberto Maroni a vilipendéles régions italiennes qui ne veulent pas partager le fardeau en accueillant un certain nombre d'immigrés et a accusé le gouvernement tunisien de violer les accords sur l'immigration. Maroni a menacé d'en venir à des mesures coercitives pour répartir les réfugiés. Le représentant de la Ligue du Nord a de plus rappelé l'opposition de son parti l'intervention en Libye et soutient le plan de transition en douceur que l'Allemagne et l'Italie s'apprêtent à proposer comme alternative à la position franco-britannique le 29 mars à Londres lors d'une conférence sur la Libye.