Cover

"L'économie [est] en état de choc", titre le Handelsblatt, deux jours après la victoire des Verts aux élections régionales au Bade-Wurtemberg. Jusqu'au dernier jour, les entrepreneurs de ce Land à la pointe du nucléaire mais aussi de l'industrie automobile et des machines-outils, avaient fait campagne pour les conservateurs. Leurs craintes de voir la politique favorable aux entreprises s'évaporer étaient justifiées, constate le quotidien économique, qui explique que la "vague verte" va au-delà du Bade-Wurtemberg : "La nouvelle Leitkultur [culture dominante] allemande est marquée par le pacifisme, une posture farouchement anti-nucléaire et le scepticisme envers les grands projets. Ce sont surtout les grandes entreprises énergétiques qui doivent s'attendre à une dévaluation importante de leur capital". La Deutsche Bahn (la compagnie des Chemins de fer allemands) vient ainsi d'annoncer l’arrêt provisoire du projet Stuttgart 21.