Cover

"Les relations entre la Pologne et la Lituanie touchent le fond", déplore le commentateur de Rzeczpospolita Jerzy Haszczyński, après la signature par la Présidente lituanienne Dalia Grybauskaitė le 30 mars d’un amendement à la loi sur l'éducation qui, selon la Une du quotidien, pourrait détériorer davantage la situation des 200 000 Polonais vivant en Lituanie. Selon la nouvelle loi, qui entrera en vigueur le 1er juillet, l'enseignement de plusieurs matières en lituanien (telles que l'histoire et la géographie lituaniennes) sera désormais obligatoire dans les écoles des minorités, un geste qui, aux yeux du ministre de l'Education lituanien Gintaras Steponavicius, est dicté par "la nécessité d'une meilleure intégration de la minorité polonaise en Lituanie". Rzeczpospolita craint que la nouvelle loi puisse également conduire à la fermeture de plus de la moitié des 116 écoles polonaises en Lituanie, puisque dans les lieux où l'on compte plus de deux écoles pour un nombre insuffisant d'étudiants, l'école de la minorité doit être fermée.