Cover

Jarosław Kaczyński est "comme un Premier ministre en exil",titre Polska The Times. Selon le quotidien de Varsovie, le chef du principal parti d'opposition Droit et justice (PiS), "est entré en guerre" au moment où son pays s'apprête à prendre la présidence tournante de l'UE.

Entré en campagne pour les élections législatives de l'automne prochain, Kaczyński cherche à "délégitimer le gouvernement et le président".

Polska The Times ajoute qu'"il n'apparait même plus au Parlement à l'occasion de grands débats ou quitte ostensiblement les lieux juste après avoir parlé, il a refusé une invitation à une réunion du Conseil national de sécurité". Ayant ouvertement déclaré qu'il ne serrerait jamais la main du président Komorowski, le chef du PiS a expliqué que les victimes du crash de Smolensk du 10 avril 2010, au cours duquel son frère jumeau, le président Lech Kaczyński, a péri, "ont été trahi à l'aube". Pour le politologue Kazimierz Kik, Jarosław Kaczyński "détruit la crédibilité des institutions étatiques et sape la démocratie".