Pays-Bas : La crise grecque fait des vagues à La Haye

20 mai 2011 – Presseurop NRC Handelsblad

Cover

Le "débat de justification", qui a lieu chaque année en mai et au cours duquel le Premier ministre justifie sa politique économique et financière de l’année précédente, sera marqué cette année par la prise de position du leader populiste Geert Wilders, qui, titre NRC Handelsblad, "s’est emparé de la crise" grecque. Le chef du Parti pour la liberté (PVV), qui soutient le gouvernement libéral-conservateur de Mark Rutte, a affirmé que "la Grèce est un puits sans fond" et exige que l’exécutif arrête tout de suite sa participationà l'aide à Athènes. Une idée que Rutte a qualifiée d’"irresponsable" car "la faillite de la Grèce aura des conséquences énormes et il ne faudrait donc pas prendre des risques", rapporte le quotidien de La Haye. Ce dernier précise que le patron de la Banque centrale néerlandaise Nout Wellink partage les idées de Mark Rutte. Si les tensions politiques ont monté d’un cran ces jours-ci, souligne pour sa part De Volkskrant, c’est notamment en raison de l’approche des élections sénatoriales du 23 mai : "Si la coalition n’obtient pas la majorité, le gouvernement ne pourra pas à long terme donner suite aux exigences du PVV".

Une erreur factuelle ou de traduction ? Signalez-la