La Ligue du Nord fait encore les gros titres de la presse italienne grâce à une proposition choc : soumettre les enseignants à un "test linguistique" pour mesurer leur aptitude à s'exprimer dans le dialecte de la province dans laquelle ils seront amenés à enseigner. L'idée a finalement été partiellement abandonnée suite à la réaction nationale des Italiens, entre amusement et indignation.

En guise de réponse, La Repubblica s'est amusée à publier une étude statistique sur les 6 000 dialectes de la Péninsule. D'après l'Institut Istat, "l'usage exclusif des dialectes, surtout dans l'environnement familial a baissé significativement à travers le temps, passant de 32% en 1988 à 16% en 2006", et ce malgré les efforts continus des ministres de la Ligue du Nord pour protéger les particularités linguistiques de la "Padanie" – nom choisi par le parti pour renommer la province du Nord de l'Italie si d'aventure elle devenait autonome. Le prix Nobel Dario Fo, auteur de plusieurs comédies en dialecte a jugée "insensée" la proposition de la Ligue. "Elle a pour unique but d'envoyer les enseignants dans le Sud".