Cover

La demande de dissolution du Parlement est une "nouvelle opportunité pour la Lettonie", titre Diena, après la décision du président d'utiliser ce pouvoir pour la première fois. Dans une allocution télévisée, le 28 mai, Valdis Zatlers a "franchi une étape sans précédent dans l'histoire du pays", écrit le quotidien, qui publie en Une une photo des manifestants venus apporter leur soutien à Zatlers peu après son discours. Le président a motivé son geste par la volonté de combattre la corruption au sein du Parlement, qui a récemment refusé de lever l'immunité du leader du Premier parti de Lettonie/Voie lettone (LPP/LC), le magnat Ainārs Šlesers, sous le coup d'une enquête de l'Agence nationale anti-corruption. D'ici deux mois, les électeurs seront appelés par référendum à s'exprimer sur la dissolution du Parlement; si le "oui" l'emporte, ce qui ne devrait pas faire de doute selon Diena, des élections légilsatives devront se tenir fin août-début septembre. Si le "non" l'emporte, Zatlers devra quitter son poste. Les dernières législatives ont eu lieu en octobre 2010.