Cover

"La pression monte sur la Met [Metropolitan Police] pour qu'elle étende son enquête sur le piratage" titre en Une *T**he Guardian*, après que le Parlement a débattu le 8 juin sur l'affaire d'espionnage dont ont été victimes certaines personnalités politiques et publiques. Il a déjà été établi que le détective privé Jonathan Rees a obtenu, pour le compte du groupe News International media de Rupert Murdoch, des informations sur plusieurs célébrités par le biais de techniques de surveillances illicites – parmi lesquelles le cambriolage, le piratage informatique ou encore la fausse représentation. Mais selon le Guardian, la femme du Prince William, Kate Middleton, certains agents du MI6 ayant infiltré l'IRA Provisoire ou encore d'importants hommes politiques, parmi lesquels Tony Blair alors qu'il était Premier ministre, compteraient parmi les victimes. La police enquête depuis janvier sur les écoutes téléphoniques des célébrités organisées par News International mais "les centaines de milliers de documents" que la Met a réuni sur les activités du détective Rees pourraient se révéler encore plus explosifs. Interpellant le Premier ministre, un député travailliste a déclaré hier à la Chambre des Communes : "Des forces très puissantes tentent d'étouffer cette affaire".