Cover

"Le tableau est là depuis 1886, mais ce n’est que maintenant que le Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers en est sûr à 100% : le Portrait d’Eléazar Swalmius est un authentique Rembrandt", titre De Morgen en ouverture de ses pages culturelles. Le tableau représentant un pasteur avait fait partie de la collection du duc d’Orléans, frère de Louis XIV. Le musée l'avait acheté pour 200 000 francs (l’équivalent de 5 000 euros). La toile a longtemps été attribuée à Govert Flinck, un peintre contemporain, et avait même été remise au dépôt pendant quelques années. Un homme d’affaires néerlandais anonyme a financé une récente restauration qui a permis d’ôter les importantes couches de vernis jaunies et de découvrir "une œuvre magnifique et pétillante". Grâce à des radiographies et à une nouvelle recherche sur la signature et sur des fils de la toile, l’authenticité n’est plus contestable. Ernst van de Wetering, historien d’art néerlandais et expert de Rembrandt, assure que "la liberté de la trame, la réalisation du tableau, la façon de peindre et le tempérament sont toutes typiques de Rembrandt".