Cover

L'arrestation le 15 mai de l'homme d'affaires et consultant Luigi Bisignani fait "trembler la politique", titre La Stampa, qui, à l'instar du reste de la presse italienne, parle déjà de "dossier P4", en référence à la loge maçonnique secrète P2, qui avait pour but de subvertir les institutions démocratique dans les années 1970.

Selon les enquêteurs, Bisignani, un ancien journaliste, serait à la tête d'"une association secrète, dont les membres, grâce à leurs contacts au sein de la politique, de l'administration et des entreprises, recueillaient des informations confidentielles et les exploitaient pour exercer des pressions, du chantage et, surtout, obtenir des avantages personnels", comme des marchés publics et des postes haut placés, explique le quotidien turinois.

La Stampa met en avant la proximité entre Bisignani et Silvio Berlusconi, qui dénonce un énième "complot" de la magistrature contre lui. Le journal exclut toutefois un lien entre cette nouvelle affaire et les récentes déconvenues électorales du chef du gouvernement, dont l'histoire politique "semble vouée à un déclin inévitable."