Cover

Ils ne sont que 200 signataires, mais ils représentent le cœur de l'économie allemande. "Les PME contre Merkel", annonce Handelsblatt qui publie une lettre ouverte de patrons de petites et moyennes entreprises qui considèrent que la chancelière a choisi "une voie néfaste avec sa politique de sauvetage permanent de l'euro". Ils demandent aux députés de mettre un terme à "cette politique d'endettement irresponsable", mettent en garde contre une union de transfert en Europe et demandent une modification des traités européens, incluant une sortie de la zone euro. Avec ces entrepreneurs que la chancelière aime qualifier de "piliers de notre prospérité", note le quotidien économique, Angela Merkel est en train de perdre son soutien le plus fidèle.