Cover

"La dégradation du Portugal soulève de nouvelles inquiétudes en Irlande", titre l'Irish Times, au lendemain de l'annonce par l'agence de notation Moody's qu'elle plaçait lanote du Portugal en catégorie "spéculative". Après une journée de turbulences sur les marchés, le prix théorique de l'obligation irlandaise a atteint de nouveaux sommets, avec des rendements obligataires à 15,30% sur 2 ans et à 12,43% sur 10 ans. Pour l'Irlande à court de liquidités, contrainte de quitter les marchés obligataires après le plan de sauvetage de 85 milliards d'euros conçu en 2010 par l'UE et le FMI, la rétrogradation rend son retour hypothétique sur les marchés en 2013 encore plus difficile. "Bien que Moody's a insisté sur le fait qu'elle 'différenciait de façon significative' les pays les plus faibles de la zone euro, les analystes à Dublin affirment que l'Irlande pourrait être la prochaine à voir sa note sur sa dette souveraine rétrograder en catégorie 'spéculative'."