Cover

"L'Europe a peur pour l'Italie", titre le Financial Times Deutschland, alors qu'une réunion d'urgence se tient à Bruxelles ce 11 juillet en présence des dirigeants économiques de la zone euro. Depuis la fin de semaine dernière, l'Italie est prise pour cible par les marchés, les taux auxquels elle se finance sur le marché de la dette atteignant des niveaux record. Selon un haut diplomate cité par le quotidien de Hambourg, le commissaire à la monnaie unique, Olli Rehn, est "extrêmement préoccupé du développement de la situation en Italie" et exige "enfin une solution globale pour ne plus avoir à s'occuper d'un pays après l'autre individuellement".

Selon le quotidien berlinois Die Welt, la Banque centrale européenne propose une extension du mécanisme de sauvetage européen jusqu'à 1 500 milliards d'euros. Dans son éditorial, le FTD remarque qu'une fois de plus, une action rapide s'impose. "Jusqu'à présent, la stratégie de sauvetage visait à calmer les inquiétudes sur les petits Etats européens pour éviter un autre choc. Mais une faillite de l'Italie révèlerait que cela n'est que de la poudre aux yeux".