Cover

"Les marchés plongent, les banques attaquées" titre La Repubblica. La dégradation de la note de la dette grecque par Moody's et "l'impasse aux Etats-Unis entre démocrates et républicains ont affecté les marchés, freinés par les actions bancaires", écrit le quotidien italien. "L'Espagne et surtout l'Italie ont été prises dans la tempête d'hier". La bourse de Milan a été la plus durement touchée en Europe, en baisse de 2,48% à la fermeture. Les banques en Italie et en Espagne se sont également effondrées : la plus grande banque italienne Intesa San Paolo a chuté de 8,33% à la clôture, après la décision de l'agence de notation Moody's de placer la Grèce à un cran du défaut de paiement. "La grande peur est toujours là, commente La Repubblica, et pire encore, les écarts de rendement entre les obligations italiennes à dix ans et les obligations allemandes qui atteignent 280 points, soulignent que l'Italie n'a jamais été aussi peu fiable."