Cover

Le groupe Air-France KLM, premier transporteur aérien européen, s’est retiré mercredi 19 août de l'appel d'offres portant pour la privatisation de la compagnie Czech Airlines (CSA). "CSA, une privatisation à bas prix", titre en Une Hospodářské Noviny. Prague avait déjà refusé plus tôt cette année l'offre d'Aeroflot et celle émise par le groupe d'investisseurs Odiens, rappelle le quotidien. Du coup, il ne reste plus qu'un seul repreneur intéressé, le consortium formé par Unimex et Travel Service. Ce duo pourrait ainsi mettre la main sur les 91, 5 % du capital de la compagnie qu'il vise à racheter sans avoir à renchérir sur la concurrence. "Cette privatisation était depuis le début une tentative pour vendre une compagnie déjà pas très attractive" en période de crise, souligne le quotidien économique dans un second article.