Cover

"Changez maintenant, ou l'Italie va se planter", titre La Repubblica. Le quotidien italien évoque un manifeste "nouveau et dramatique" signé le 27 juillet par les syndicats, les banques et la fédération des employeurs Confindustria, exhortant le gouvernement Berlusconi à agir immédiatement pour "regagner du crédit sur les marchés avant que la situation économique en Italie ne devienne intenable." "Une rupture [avec le passé] et un nouveau pacte social sont nécessaires", dit le document, "pour assurer la viabilité de la dette et la création de nouveaux emplois."

"Les mesures d'austérité approuvées par le gouvernement italien la semaine dernière n'ont pas convaincu les marchés", souligne La Repubblica. Le chroniqueur du Corriere della Serraconsidère qualifie ce manifeste de "hurlement de rage de l'économie italienne dans un pays sans crédibilité". "Ce document quasiment sans précédent expédie le gouvernement italien dans un purgatoire infini, et révèle une insatisfaction générale envers la politique économique du gouvernement Berlusconi."