Cover

Taudis, ordures jonchant les rues, alcoolisme, prostitution, enfants drogués,…les conditions de vie de certaines communautés Rom de Slovaquie sont "à l'origine de tensions croissantes avec la population slovaque", écrit Hospodářské Noviny. Le quotidien économique pragois remarque que les discours les plus radicaux ne proviennent à présent plus uniquement de l'extrême droite : le ministère slovaque pour les droits de l'homme a ainsi annoncé la création de patrouilles citoyennes chargées d'alerter la police sur les épisodes de délinquance au sein de la communauté Rom. "Le choix des membres de ces patrouilles devrait être coordonné par un commissaire pour la communauté Rom, qui sera nommé le 1er septembre par le gouvernement". Celui-ci pourrait réclamer des fonds à l'Union européenne pour mettre en place ces patrouilles, précise le journal.