Cover

Au moment où plusieurs pays européens remettent en question le choix du nucléaire, la République tchèque s’apprête à devenir une "superpuissance" de l’énergie atomique. "L'Etat veut construire de nouvelles centrales nucléaires", titre ainsi Hospodářské noviny, qui a pris connaissance de la proposition du ministère de l’Industrie et du commerce, qui vise à multiplier par cinq la production d’électricité d’origine nucléaire d’ici à 2060. La part du nucléaire dans la production d’électricité dans le pays passerait ainsi d’environ 30% actuellement (assurée par les centrales de Temelín et Dukovany) à plus de 80% dans 50 ans.

Selon le projet du ministère, le nucléaire devrait remplacer le charbon et réduire la dépendance du pays vis-à-vis du pétrole et du gaz importé de Russie. La République tchèque deviendra-t-elle "le cœur nucléaire de l’Europe ?", s'interroge le journal, qui explique que cette nouvelle conception est radicalement opposée à celle de l'Allemagne. Cette dernière a décidé de renoncer au nucléaire d’ici à 2022 suite à la catastrophe de Fukushima au Japon et mise désormais sur les énergies renouvelables.